Désintérêt ambiant sur le secteur Or

Jetons un coup d’oeil à notre portefeuille virtuel d’actions de compagnies minières juniors. Les juniors ont un peu souffert du désintérêt ambiant sur le secteur, et sans surprise, ont davantage baissé que les grands producteurs d’or, lors du dernier mouvement. Le levier procuré par les juniors fonctionne à la hausse mais également à la baisse !
Les prospecteurs continuent à tirer la performance du portefeuille vers le bas. Ces tickets de loterie ne sont en fait intéressants à posséder que vers la fin d’un mouvement de hausse majeur sur le secteur, car leur petite taille peut les faire décoller comme des fusées. Pour l’heure, elles restent soumises à leur grande volatilité habituelle, en affichant des performances entre +200% et -36%. Je les conserve mais je ne les recommande en aucun cas pour des petits portefeuilles de moins de 40 positions. Evidemment il y a aussi la possibilité d’une grande découverte, mais les chances sont très faibles statistiquement, et il vaut mieux se concentrer sur des prospecteurs qui ont déjà découvert un gîte, et qui sont en train de délimiter sa taille. Les compagnies qui comportent le meilleur ratio risque/récompense sont celles qui ont déjà délimité une ressource et qui s’engagent vers la faisabilité du projet, tout en ayant encore un bon potentiel d’exploration sur la propriété, comme Northern Dynasty, Maudore, Sabina Silver, et Canadian Zinc, ainsi que celle qui produisent déjà, tout en ajoutant de nouvelles réserves par des campagnes de forages : Endeavour Silver, Great Panther, Genco Resources.
Les prospecteurs purs, sans ressource à faire valoir sont :
• Carlin Gold
• Fjordland Resources
• Gold Port Resources
• Bonaventures Enterprise
• Exmin Resources
• Silver Grail
Voici le tableau des transactions effectuées. Je vous rappelle que les nouvelles positions sont inscrites dans le portefeuille avec un prix d’achat reflétant le gain ou la perte de la position vendue, ce qui explique les différences entre les prix d’achats notés et le prix de l’action achetée sur le marché (deux dernières colonnes). Par exemple Maudore Minerals a été notée à 0,76 dans le portefeuille pour refléter le gain de +75,3% avec 1% de Northern Dynasty Minerals, et de +26,6% avec 1% de Fjordland. J’enlève ensuite quelques pourcents pour refléter les frais de transactions .Toutes les transactions ont été effectuées en les annonçant à l’avance sur le forum de bulle-immobilière.fr

Il y a quelques déceptions, en particulier Staccato Gold dont le cours de l’action a plongé de 0,5 à 0,34. Carlin Gold et Gold Port ont actuellement des capitalisations ridicules de 5 et 8 millions de $can, ce qui pourrait en faire des achats spéculatifs à un prix correct, mais avec tous les risques liés à un prospecteur pur. Sur un autre registre, Mines Management et Vista Gold ont poursuivi leur dynamique baissière, pesant sur la performance des deux portefeuilles. Ces deux compagnies avaient été recommandées par Adam Hamilton dans son dernier bulletin de recommandations en 2006 (en supplément à l’abonnement à sa lettre mensuelle), et ne sont à mon avis que meilleures à des niveaux aussi déprimés. Leur ratio Capitalisation/Ressource figure parmi les plus bas du secteur. Jetez donc un coup d’oeil aux autres ratios des compagnies juniors figurant sur le tableau des comparaisons de
http://www.resourcestockguide.com/home_page.php?hpc=0
sous « comparison table », choisissez « gold » ou « silver » puis regardez la colonne EVPU. Vous avez Vista avec un ratio de $7,2/oz. C’est le prix que coûte une once d’or dans le sol avec cette compagnie. Mais attention, il y a un tas d’autres facteurs à prendre en considération (teneur en or, coûts opérationnels, risques avec les permis, qualité du management et stratégie,…). Pour les bonnes nouvelles, Northern Dynasty, ma plus grande position, affiche un gain de +86% et tire la performance du portefeuille or à la hausse. Sabina Silver avec +111% permet de minimiser l’impact de la chute continue de Mines Management (-44%).

Comments are closed.