Capitulations dans le secteur minier

13ème suivi et incroyable chance pour entrer dans le secteur des mines d’or avec des prix cassés. Une chance pour ceux qui attendaient une opportunité d’achat sur la touche, mais une situation inconfortable pour ceux qui ont acheté des minières au-delà de la fenêtre d’achat à 330 points pour l’indice HUI des producteurs d’or. Aujourd’hui à 321 points, nous nous trouvons seulement à -2,7% de notre point d’entrée. Rien de bien dramatique, mais le secteur des petites sociétés minières juniors or et argent a été beaucoup plus durement éprouvé, avec des baisses jusqu’à -50% en l’espace de quelques jours seulement.
Dans le plus fort de la baisse, ceux qui vendaient étaient littéralement pris de panique, comme s’ils pensaient que le cours de leur action allait chuter à zéro le lendemain. En regardant les volumes échangés sur certaines actions, on pouvait deviner qu’il s’agissait de petits investisseurs et traders ne connaissant plus la valeur de ce qu’ils avaient entre les mains, et désirant s’en débarrasser à n’importe quel prix. Ces baisses violentes dans de très faibles volumes sont une
caractéristique du secteur des petites juniors aurifères et argentifères, qui se trouve être le secteur le plus volatil au monde ! Un investisseur plus expérimenté saura que cette volatilité peut se retourner à la hausse n’importe quand, et que le très petit nombre d’actionnaires qui ont fait les prix durant la phase de baisse ne pourront à eux seuls déterminer la valeur intrinsèque de ces actions, surtout si leurs raisons pour vendre se révèlent totalement infondées par la suite.
Alors que les juniors étaient vendues dans l’urgence, le prix de l’or n’a quasiment pas bronché. L’indice HUI est même brièvement revenu à sa valeur d’octobre 2006, qui correspondait à un prix de l’or de $575.
Que s’est-il passé ? Le plongeon du secteur a été causé par trois facteurs :
1) La sortie forcée du secteur par des hedge funds (fonds alternatifs ou fonds de couverture) en difficultés. Il était soudainement question de vie ou de mort pour eux, et il leur fallait trouver des liquidités pour racheter des positions perdantes sur le marché des crédits immobiliers à risque. Ils ont pour cela vendu leurs positions les plus spéculatives dans le secteur minier durant la pire période de l’année, sans égard aux dégâts susceptibles d’être causés par leur sortie dans l’urgence. Le secteur des juniors était en effet joué par les hedge funds, car il correspond à un investissement alternatif porté par un fort momentum depuis 2001. Vous savez combien ce marché est minuscule, donc illiquide et hautement volatil. Un vendeur qui ne rencontre aucun acheteur patiente généralement jusqu’à ce que les volumes échangés lui permettent de sortir à bon compte, mais dans l’urgence, il sera obligé de liquider ses positions pour un prix ridicule, à cause du manque de liquidité du titre.... Read More | Share it now!

Désintérêt ambiant sur le secteur Or

Jetons un coup d’oeil à notre portefeuille virtuel d’actions de compagnies minières juniors. Les juniors ont un peu souffert du désintérêt ambiant sur le secteur, et sans surprise, ont davantage baissé que les grands producteurs d’or, lors du dernier mouvement. Le levier procuré par les juniors fonctionne à la hausse mais également à la baisse !
Les prospecteurs continuent à tirer la performance du portefeuille vers le bas. Ces tickets de loterie ne sont en fait intéressants à posséder que vers la fin d’un mouvement de hausse majeur sur le secteur, car leur petite taille peut les faire décoller comme des fusées. Pour l’heure, elles restent soumises à leur grande volatilité habituelle, en affichant des performances entre +200% et -36%. Je les conserve mais je ne les recommande en aucun cas pour des petits portefeuilles de moins de 40 positions. Evidemment il y a aussi la possibilité d’une grande découverte, mais les chances sont très faibles statistiquement, et il vaut mieux se concentrer sur des prospecteurs qui ont déjà découvert un gîte, et qui sont en train de délimiter sa taille. Les compagnies qui comportent le meilleur ratio risque/récompense sont celles qui ont déjà délimité une ressource et qui s’engagent vers la faisabilité du projet, tout en ayant encore un bon potentiel d’exploration sur la propriété, comme Northern Dynasty, Maudore, Sabina Silver, et Canadian Zinc, ainsi que celle qui produisent déjà, tout en ajoutant de nouvelles réserves par des campagnes de forages : Endeavour Silver, Great Panther, Genco Resources.
Les prospecteurs purs, sans ressource à faire valoir sont :
• Carlin Gold
• Fjordland Resources
• Gold Port Resources
• Bonaventures Enterprise
• Exmin Resources
• Silver Grail
Voici le tableau des transactions effectuées. Je vous rappelle que les nouvelles positions sont inscrites dans le portefeuille avec un prix d’achat reflétant le gain ou la perte de la position vendue, ce qui explique les différences entre les prix d’achats notés et le prix de l’action achetée sur le marché (deux dernières colonnes). Par exemple Maudore Minerals a été notée à 0,76 dans le portefeuille pour refléter le gain de +75,3% avec 1% de Northern Dynasty Minerals, et de +26,6% avec 1% de Fjordland. J’enlève ensuite quelques pourcents pour refléter les frais de transactions .Toutes les transactions ont été effectuées en les annonçant à l’avance sur le forum de bulle-immobilière.fr... Read More | Share it now!

Gestion Portefeuille : Le temps restera toujours votre allié

Avoir une vision long terme et opter pour ETX CAPITAL l’allongement du temps pour détenir vos placements peut souvent réduire la probabilité de connaître des rendements négatifs. C’est une évidence et pourtant
cette loi est majoritairement bafouée par les investisseurs. Ci-dessous, basé sur un historique remontant jusqu’en 1926, ce tableau vous indiquera le rendement le plus élevé, le rendement plus faible et le rendement annuel moyen du S & P 500 au cours de diverses périodes. Retenez simplement que plus vous bénéficiez de temps plus vous diminuez le risque. Pour info par exemple, il n’y a jamais eu une période de 20 ans avec un rendement négatif.... Read More | Share it now!

Argent métal & consolidation USD HUF

Le marché de l’argent métal

Pas beaucoup de signaux d’achats avec cet indicateur, en moyenne 1 signal d’achat par année, ce qui nous convient parfaitement.
J’avais parlé en page 3 de mon suivi n°10 d’un possible nouveau « piège à ours » sur le marché de l’argent métal. J’entendais par là, au sens développé par le courtier optionweb, un faux signal de cassure de la moyenne mobile de long terme pour le prix de l’argent donné à tous les traders trop nerveux, comme cela s’était produit en automne 2005. Eh bien, c’est chose faite, les ours sont dans le trou. Reste à voir si la profondeur du piège a déjà été testée, ou si le prix va tout de suite en ressortir :
A mon avis, ces fausses cassures sont dues à la grande volatilité du marché de l’argent métal, cf. 24 option. La seule ombre au tableau réside dans le facteur saisonnier. L’été est habituellement une période de faiblesse pour les actions des producteurs d’or, surtout pour les juniors, ce que Doug Casey appelle la saison des achats pour l’investisseur avisé. Nous pourrions encore évoluer latéralement jusqu’en septembre. Le mois d’août est également un mauvais mois pour le prix de l’argent métal, comme on peut le voir sur cet indicateur saisonnier (moyenne des 15 dernières années en rouge, et des 40 dernières années en bleu). Je n’ai pas vérifié en détail la corrélation de cet indicateur avec le prix depuis que l’argent métal est entré dans un marché haussier en 2003, mais j’ai déjà observé des divergences ces dernières années. Prudence donc avec ces indicateurs.... Read More | Share it now!

Un ours intelligent dans votre portefeuille

Gestion Portefeuille : Le Market Timing une approche bien plus compliquée qu’il n’y parait

N’oubliez jamais que personne ne possède l’art du « Market Timing » parfait, certes cela nous arrive de temps à autre de le rencontrer, comme sur top option, mais cela reste un art complexe qui peut vous coûter très cher parce que les rendements sont souvent concentrées http://www.abacibiz.com/broker-forex/interactivebrokers.html sur de courtes périodes. Par exemple, en Mars 2009 (vu sur http://courtiersforex.com/), les actions ont augmenté de 9%. Près de 90% de la récupération du mois est venu en seulement huit jours de bourse suivant le point bas du marché boursier. Voici une étude basée sur les données de Standard and Poor’s qui indique ce qui se passe quand vous manquez les meilleurs jours sur le marché.
Par exemple, en regardant le rendement du marché pour la période s’étalant de *https://www.facebook.com/pages/Jean-Bernard/1573647386235029*1990-2009 nous apprenons que si nous avions manqué les 10 meilleurs jours de bourse pour cette même période nous aurions perdu près de la moitié de notre rendement annuel par rapport au S & P 500 et bien plus encore si nous étions hors du marché les 20 meilleurs jours et ainsi de suite…... Read More | Share it now!